Bons baisers de Bombay

27/10/2016

Et nous y voilà ! Après 8h de vol, nous approchons de Mumbai ou Bombay, du portugais Bom Baia « la bonne baie » puisque Bombay est une ville composée de 7 îles pour la petite histoire…Depuis le départ des anglais en 1947, les indiens ont progressivement repris les noms originaux de leurs villes (et non plus les noms occidentalisés: Calcutta=Kolkatta, Bombay=Mumbai etc.).
L’atterrissage nous fait découvrir différents univers de la mégalopôle asiatique et nous survolons tour à tour les montagnes qui commencent la chaîne des Western Ghats, Navi Mumbai (la partie la plus récente de la ville, pleine de skyscrapers) puis les bidonvilles de Dharavi mondialement connus depuis Slumdog Millionnaire et enfin le tarmac du Chhatrapati Shivaji International Airport. Aucun doute possible, on se trouve bien dans un pays émergent en pleine ébullition!


Nous sommes accueillis par les adaptations locales de publicités de grands groupes internationaux comme le savon Dove à la grenade et une montre Hublot rose fluo (pas sûre que Bernard Arnault soit au courant). 


Choc émotionnel quand nous croisons notre Zizou national nous souhaitant un Happy Diwali en empruntant le chemin vers le maison. On n’est jamais aussi fiers d’être français qu’a l’étranger!


D’habitude j’arrive par le vol du soir et les parfums sont plus entêtants, il y a beaucoup plus de monde, il fait plus chaud et il y plus de traffic que ce matin de fin octobre. Il est alors Impossible de deviner les obstacles présents sur la route, et sans ceinture de sécurité (ah si elle est là mais carrément condamnée, coincée dérrière le dossier du siège arrière) il est recommandé de bien serrer les abdos histoire de ne pas se péter le dos dès les premiers instants sur le sol indien. On remarque que les motards ont enfin des casques. En fait non, uniquement le conducteur (quand on sait qu’il peut y avoir un nombre de passagés illimité), il va falloir mener l’enquête à ce sujet. C’est louche!


Les piétons marchent à côté des voitures, de toute façon s’il y avait des passages piétons on les contournerait. C’est un peu le cobra qui se mord la queue… On notera que les indiens et les français se rejoignent bien ici, dans l’art de contourner les règles d’ailleurs.

Bombay s’éveille : la journée commence, les enfants attendent les bus qui les amènent à l’école. La Anna Wintour qui sommeille en mois ne peut s’empêcher de remarquer que la mode des leggings tout terrain a également frappé ici, en même temps ça passe bien avec un kurta. 

Les travailleurs semblent concentrés mais sereins malgré l’agitation qui démarre. Ils seraient sans doute moins sereins s’ils entendaient ton père qui appelle une amie française en imitant l’accent indien à côté du chauffeur de taxi outré. Mythique et drôle si tes valises n’étaient pas simplement posées sur le toit du taxi… 


L’aventure commence maintenant 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s