Happy Diwali Rishi!

🎇 Aujourd’hui c’est Diwali – la fĂŞte des lumières qui Ă©quivaut au nouvel an hindou – et (rien Ă  voir) Rishi Sunak est la première personne de couleur Ă  accĂ©der au poste de Premier Ministre au Royaume-Uni. C’est quand mĂŞme tout un symbole, quand on considère le passĂ© colonial entre l’Inde et le Royaume-Uni. C’est comme si Marine Le Pen Ă©tait remplaçée par un.e français.e d’origine algĂ©rien.ne, c’est pas demain la veille. Ironie du sort, Rishi est mariĂ© Ă  Akshata Murty, l’hĂ©ritière de l’empire Infosys, ce qui le place Ă  la tĂŞte d’une fortune doublement plus importante que celle…du Roi Charles III ! #karmaisabitch

MĂŞme si Rishi est aussi le nom de mon cousin indien de Londres, je ne partage pas ses opinions politiques d’ancien banquier conservateur, son arrivĂ©e Ă  Downing Street est un fait remarquable (Sunak, pas mon cousin), comparable Ă  l’accession au poste de Vice-PrĂ©sidente des États-Unis par Kamala Harris (qui est une femme afro-indo-amĂ©ricaine). Il semble que l’ascension de Rishi Sunak soit due Ă  un programme de discrimination positive, la sĂ©lection A-list, mis en place au sein de son parti depuis quelques annĂ©es. Il est Ă©galement le Premier Ministre le plus jeune depuis 200 ans, et permet ainsi Ă  sa femme d’ĂŞtre la première First Lady indienne.
Au Royaume-Uni, la diapora du sous-continent indien se rĂ©jouissait dĂ©jĂ  de l’Ă©lection de Sadiq Khan – d’origine pakistanaise – en tant que Maire de Londres. Bien entendu, cela n’empĂŞche pas une partie de la population d’ĂŞtre basiquement raciste, mais cela donne de l’espoir aux personnes de couleur ambitionnant d’intĂ©grer ces milieux et ces mĂ©tiers encore rĂ©servĂ©s Ă  l’Ă©lite blanche, ultra-Ă©duquĂ©e et privilĂ©giĂ©e des nations.

En tant que Française d’origine indienne, je dois dire que je n’ai jamais eu de « role model » dans le paysage mĂ©diatique ou artistique français. On trouve bien quelques Mauricien.nes et RĂ©unionnais.es, cela du au passĂ© colonial (et avant ça Ă  la fin de l’esclavage, oĂą les Noirs ont Ă©tĂ© remplacĂ©s par des travailleurs pauvres indiens dans ces rĂ©gions).

Après l’Ă©clair Satya Oblette dans la mode des annĂ©es 90’s et le succès de la comĂ©die musicale phĂ©nomène Bharati Ă  partir de 2006, le Bollywood s’est imposĂ© comme un thème rĂ©current des Ă©missions de tĂ©lĂ©. Le Festival de Cannes a Ă©galement ouvert ses frontières et des actrices indiennes ont dĂ©jĂ  siĂ©gĂ© au prestigieux Jury. Depuis quelques annĂ©es, je vois des candidates indiennes sur TF1 grâce Ă  The Voice et ça me fait juste plaisir de voir des personnes qui me ressemblent un peu plus que Claire Chazal et CĂ©line Dion. Vikash Dhorasoo, ancien footballeur d’origine mauricienne, s’est lancĂ© dans la politique locale Ă  Paris, en faveur de la culture et des sports. Un move engagĂ© cohĂ©rent.

Alors en cette fĂŞte de Diwali, cĂ©lĂ©brons le progrès que reprĂ©sente l’accès de Rishi Sunak Ă  la tĂŞte d’un ancien empire colonial, et laissons-lui ensuite l’opportunitĂ© de faire je l’espère un peu moins pire que ses prĂ©dĂ©cesseurs !

Allez Rishi, don’t « throw away your shot ». Remember from Hamilton « immigrants, we get the job done ».

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s